Construction du casernement de gendarmerie, dont 27 logements

Ruffec (16)

(incluant une Brigade de proximité, une Brigade motorisée, un PSIG)
Communauté de Communes Val de charente

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes Mandataires
  • Lancereau et Meyniel, Architectes associés
  • Cabinet Maret, BE Economiste
  • Ates, BE Structure
  • Yac Ingenierie, BE Fluides

Renseignements projet :

  • Concours primé Novembre 2015
  • Mission : Base + Exe + Opc + Ssi
  • Surface SDO : Caserne 890 m² - Logement 2300 m²
  • Performance : RT 2012

Organisées en U, les ailes de la brigade dessinent et protègent visuellement la cour de services. Chaque entité comporte un espace clairement défini, organisé de part et d’autre d’un couloir central continu. Cela permet le fonctionnement de chaque unité en totale indépendance comme souhaité.
Les logements sont tous composés d’une cellule ultra-fonctionnelle (minimisant les surfaces de circulation), basée sur un même principe duquel découle les différentes typologies.
Ils sont dit individuels et au maximum jumelés et les « collectifs » sont groupés en bande.
La typologie met à profit la structure du bâti pour répondre aux enjeux acoustiques et de confort d’été sans surcoût de matière ou de matériel.
Les bâtiments des deux zones sont traités avec des écritures proches tout en permettant un marquage fort de leurs fonctions respectives, plus robuste pour la brigade et plus individualisé pour chaque logement. Cette robustesse, en façade sur rue, interrompue par une entrée bien marquée, sécurise et révèle la présence institutionnelle. Les logements sont composés d’une partie archétypale de la maison, avec un auvent renforçant l’intimité, qui accueille le foyer de vie, et d’une partie plus basse, plus ancillaire, accueillant les pièces plus techniques (cuisine, cellier, escalier, salle d’eau, wc).