Atelier du trait

Notre société est issue de l’activité libérale charentaise de Louis Albagnac, depuis 2002.
En janvier 2006, Guillaume Trocmé apporte son expérience parisienne et poitevine à l’exercice plus rural et patrimonial de Louis Albagnac créant : Albagnac Trocmé associés - sarl d’architecture.
En avril 2008, Estelle Bemeri, également dotée d’une expérience d’agence, a rejoint la société en tant qu’associée. Albagnac Trocmé associés devenant ainsi : Atelier du trait.
Nous sommes aujourd’hui 3 Architectes associés épaulés par 4 collaborateurs diplômés architectes dont une doublement diplômée ingénieure, 1 assistante administrative et 2 intervenantes aux honoraires.
Notre expérience partagée permet de réunir un savoir-faire sur des programmes variés.
L’activité de l’agence couvre ainsi les domaines de la réhabilitation et la rénovation, de la construction neuve, des projets Bim, Bepos, E+C- ... et des aménagements de bourg.

Moyens humains :

Louis Albagnac, Architecte DPLG, cogérant
Né le 16 octobre 1972, à Figeac (46)

2019 : Formation "le réemploi dans la construction"
2018 : Formation Feebat Moe 5a et 5b
2017 : Certification BIM Management niveau 2
2002 : Installation à Saint-Fraigne (16) comme architecte libéral
2002 : Obtention du Diplôme Dplg à l’école d’architecture de Clermont-Ferrand

Estelle Bemeri, Architecte DPLG, cogérante
Née le 31 mai 1977, à Châtenay Malabry (92)

2019 : Formation "le réemploi dans la construction"
2018 : Formation "Conduite de chantier : du CCTP à la réception de travaux"
2017 : Certification BIM Management niveau 2
2012 : Diplômée en « architecture, développement durable et processus haute qualité environnementale » du pôle atlantique de formation continue
2003-06 : Architecte collaboratrice à Poitiers (86)
2003 : Obtention du Diplôme Dplg à l’école d’architecture de Paris Belleville
2001-2002 : Architecte collaboratrice à Anthony (92)

Guillaume Trocmé, Architecte DPLG, cogérant
Né le 17 juillet 1974, à Kuala Lumpur (Malaisie)

2019 : Formation "le réemploi dans la construction"
2018 : Formation BEPOS / E+C- "Bâtiments à énergie positive et réduction carbone"
2017 : Certification BIM Management niveau 2
2008 : Diplômé en « architecture, développement durable et processus haute qualité environnementale » du pôle atlantique de formation continue
2001-05 : Architecte collaborateur à Poitiers (86)
2000-01 : Architecte collaborateur à Levallois Perret (92)
2000 : Obtention du Diplôme Dplg à l’école d’architecture de Paris la Villette

Adèle Amiot, collaboratrice, depuis mars 2019
Née le 23 Mai 1994, à Chollet

2017-2018 : Collaboratrice d’architecte agence Hall Volatron (Poitiers)
2017 : Diplôme d’Etat d’Architecte, école nationale d’architecture de Rennes
2016 : Première année de Master, école nationale d’architecture de Grenade (Espagne)
2015 : Licence architecture, école nationale d’architecture de Rennes

Manon Baqué Caire, collaboratrice, depuis septembre 2019
Née le 19 décembre 1991, à Nouméa

2020 : Diplôme Architecte HMONP
2018 : Collaboratrice d’architecte, King Kong à Bordeaux
2017 : Collaboratrice d’architecte des bâtiments de France à UDAP de la Gironde
2014 : Première année de Master, école nationale d’architecture de Grenade (Espagne)
2013 : Diplôme d’Etat d’Architecte, école nationale d’architecture et du paysage de Bordeaux

Eloïse Chambon, collaboratrice, depuis juillet 2020
Née le 25 novembre, à Lyon

2019 : Formation théorique HMNOP
2018 : Diplôme d’Etat d’Architecte, école nationale supérieure d’architecture de Strasbourg (67)
2017 : Diplôme d’ingénieure en génie civil - construction, école nationale supérieure d’architecture de Strasbourg (67)

Lucien Epifanie, collaborateur, depuis décembre 2018
Née le 24 Juin 1992, à Bourges

2018 : Diplôme d’Etat d’Architecte, école nationale supérieure d’architecture de Rouen (76)
2014 : Licence architecture, école nationale supérieure d’architecture de Rouen (76)

Charlotte Beaujour, coloriste aux honoraires,
Née le 10 Décembre 1974

Depuis 2000 : Décoratrice d’intérieur désigner textile coloriste
1998 : Diplôme Supérieur Arts Appliqués conception création textile ESAAT (Roubaix)
1996 : BTS Arts Appliqués Textile Olivers de Serre (Paris)

Joanna Picard, Assistante administrative, depuis mars 2018
Née le 14 Février 1988, à Niort

2020 : Formation Chorus Pro : maîtriser la facturation
2012-2020 : Infographiste freelance
2013 : Formation professionnelle Maquettiste PAO, par correspondance
2009 : LP MASERTIC, en alternance (E-Commerce et Marketing Numérique), IUT La Rochelle
2008 : BTS MUC, en alternance (Management des Unités Commerciales), Négocia CCI de Paris
2006 : BAC STT, option comptabilité gestion

Moyens Matériels :

Matériels informatiques :

  • 8 postes PC & 4 portables PC
  • 1 photocopieur numérique laser couleur A3
  • 1 traceur HP Design Jet
  • 1 liaison internet ADSL

Logiciels :

  • Archicad 21 : plan 2D, image synthèse et animation 3D
  • BIM server
  • Open Office
  • Adobe Creative Cloud
  • Artlantis Render
  • BimX

Matériels techniques :

  • 1 appareil photo numérique
  • 1 caméra thermique infrarouge
  • 1 télémètre laser
  • 1 échelle téléscopique

Siège social : Angoulême (16)
Bureaux : Poitiers (86)

Bureaux & Service Public

Hôtel d’Agglomération du Grand Cognac Cognac (16)

Communauté d’Agglomération de Grand Cognac

Descriptif projet :

  • Démolition / Réhabilitation /Construction
  • Surface : 2 435 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Moreau, BE Economiste
  • Efficio, BE Fluide
  • Abciis, BE Structure
  • A2i Infra, VRD + Paysage
  • AcousticA, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Phase Pro
  • Mission : DIAG + Base + EXE1 + Signalétique + Mobilier
  • Montant : 4 945 676 € HT

Le projet consiste en la réhabilitation du bâtiment de l’ancien Hôpital et à la construction d’un bâtiment de liaison entre l’actuel hôtel communautaire et ce bâtiment. Le bâtiment du XIXème, tout en longueur, est préservé et la lecture en est simplifiée. Le bâtiment du XXème est lui réduit en largeur, et simplifié en volumétrie afin de lui donner des proportions plus agréables.
L’hôtel d’Agglomération, en R+4, abritera : un espace d’accueil, un atrium, des salles de réunions, des bureaux, des plateaux libres, une salle de convivialité et un espace traiteur, mais également une salle des assemblées à cheval sur deux niveaux et des archives.
Les abords sont réaménagés et comprennent des espaces verts, les accès aux bâtiments, les stationnements et la gestion des eaux pluviales.
Le parti pris du projet est de s’inscrire le plus respectueusement dans le site tout en marquant la présence institutionnelle ; en donnant à lire une seule entrée, cette démarche s’incarne à la fois dans les volumes, les matériaux et dans les aménagements extérieurs.

Îlot technologique et administratif : bureaux partagés  Bd Besson Bey, à Angoulême (16)

Moa Privée

Descriptif projet :

  • Réhabilitation + construction
  • Surface : 600 m²

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • BME, BE Economiste
  • Abciis, BE Structure
  • Efficio, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe
  • Phase : Livré en 2022
  • Budget : 993 895 € HT

Installés à Angoulême, en zone protégée, au bord de la Charente, les locaux, à destination d’une entreprise dans le développement de logiciel destiné au entreprises du bâtiment, se veulent particulièrement chaleureux par le choix de matériaux naturels et un apport de lumière généreux. Le projet porte sur la construction d’un bâtiment en shed sur un existant, référence aux bâtiments de port L’Houmeau. L’ensemble se compose d’espaces de bureaux, sanitaires, salle de formation, espaces relaxation, espace repas. Une loggia ouverte sur les arbres et le fleuve est créée au sein de la structure permettant d’ignorer la circulation. La construction réemploi une partie de façade en pierre de taille du bâtiment voisin. La façade principale est ordonnée selon les trois travées/portiques structurels. Elle se compose au second plan d’un bardage bois brûlé, et au premier plan de lames d’acier patiné et de bois.

Ecole 42 : campus numérique et espace de travail collaboratif Bd Besson Bey, à Angoulême (16)

Magelis Pôle Image

Descriptif projet :

  • Réhabilitation d’un ensemble immobilier
  • Surface int/ext : 1140 m² + 500 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • J&LM Maryline Jourdanas, Architecte associé
  • Pastier & Co, BE Economiste
  • Id Bâtiment 24, BE Structure
  • Efficio, BE Energie et Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique
  • Coorpibat, OPC

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC + conception mobilier + signalétique
  • Phase : Livré novembre 2021
  • Budget : 2 297 087 € HT

Le projet s’inscrit dans un site aux exigences fortes (zone inondable, préservation du patrimoine ancien, contexte urbain contraint...) et porte sur un bâtiment, classé patrimoine remarquable, doté d’une architecture industrielle du XIXème, aussi riche que qualitative.
L’objectif est de valoriser le bâtiment tout en optimisant sa qualité fonctionnelle de manière la plus appropriée afin de répondre aux besoins des usagers : créer un lieu de vie, d’apprentissage, de travail et de rencontres dans un cadre à la fois professionnel et détendu.
Ce projet, encore en études, tend à mettre en œuvre le réemploi de matériaux de démolition issus des premières phases de travaux.

Caserne de gendarmerie : 1 brigade et 22 logements St Pierre d’Oléron(17)

CdC de l’Ile d’Oleron / Semdas La Rochelle

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • Logements : 2030 m²
  • Bureaux : 380 m²
  • Locaux techniques : 140 m²
  • Performance : niveau BEPOS

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • Ates, BE Structure
  • Odetec, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Concours LAUREAT
  • Phase : DET
  • Mission : Base + Exe + BIM
  • Montant : 5 628 673 € HT

Afin de créer un ensemble en harmonie avec les bâtiments avoisinants, le vocabulaire architectural utilisé adopte un langage moderne, épuré, tout en se référant à celui de l’architecture Oléronnaise (volumes élémentaires, baies verticales, enduits blancs, bâtiments à hauteurs variables ...).
Les bâtiments professionnels et logements sont traités de manière différenciée avec des écritures permettant un marquage fort de leurs fonctions respectives, robuste et linéaire pour la brigade, à l’image des forts Vauban et plus sensible, découpé et individualisé pour les logements.
L’ensemble « bureau » forme un U protecteur, légèrement ouvert au nord pour en permettre aisément l’accès de service. Les garages séparent la cour de service des logements en leur tournant le dos. Cette disposition bloque toutes vues entre la rue, ou les logements, et la cour de service.
La desserte principale Nord /Sud est calée entre les logements et permet une distribution optimisée des logements et de la caserne.
Les logements reprennent les deux orientations dictées par les constructions environnantes et les limites de parcelles avec une recherche de continuité bâti et d’alignement. Ils sont groupés par trois et forment ainsi un ensemble bâti de logements en bande, aux proportions semblables à celles environnantes.
A l’idée du village rue, les façades gouttereau des constructions tiennent la voie de desserte Nord Sud.

Ilot Denfert-Rochereau : centre socio culturel Niort (79)

Ville de Niort

Descriptif projet :

  • Réhabilitation architecturale
  • Requalification urbaine
  • Aménagement paysager
  • Surface : 1613 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • A+R Paysagistes, BE paysagiste
  • Maret et Associés, BE économie
  • Odetec, BE fluides thermiques
  • Ates, BE structure
  • A2i Infra, BE VRD

Renseignements marché :

  • Concours LAUREAT
  • Phase : APD
  • Mission : Diag + Base + Exe 1 + BIM
  • Budget : 3 771 389 € HT

Le programme de requalification et de réaménagement de l’îlot Denfert-Rochereau porte sur les places Denfert-Rochereau et Strasbourg, ainsi que sur la cour intérieure utilisée par le centre socioculturel Grand Nord et le restaurant Le Bocal Gourmand.
Ce projet se découpe en deux grands axes : l’un urbain et paysager, l’autre architectural.
L’aménagement de l’équipement se fonde sur les qualités des espaces existants, sur l’esprit du lieu, débarrassé de ses inconvénients. Les bâtiments remarquables coté Strasbourg, sont mis en valeur dans le plus grand respect de leur qualité patrimoniale et fonctionnelle. Dans cette idée, le bâtiment scolaire en R+1, des années 60, peu sympathique et fonctionnellement inadapté, retrouve sa première fonction de préau au Rdc et s’ouvre sur la place, appelant vers le square et portant un étage entièrement rénové et résolument contemporain. Dans un souci de conservation des existants, les anciennes classes en rdc sont mises en valeur et accueillent la salle polyvalente.

Caserne de gendarmerie : 1 brigade et 7 logements  Le Bugue (24)

Commune du Bugue

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • Logements : 636 m²
  • Bureaux : 214 m²
  • Locaux techniques : 93 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Odetec, BE économie
  • Odetec, BE fluides thermiques / SSI / énergie renouvelable
  • Id Bâtiment 24, BE structure

Renseignements marché :

  • Concours LAUREAT
  • Phase : ACT
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Budget : 2 368 484 € HT

Le projet s’accroche à un coteau, utilisant une pente qui augmente graduellement en s’éloignant de la route. Dans les hauteurs, les logements ; en contrebas, la brigade et son entrée qui ponctuent l’avenue et marquent l’entrée de la ville. Le traitement de la pente et du ruissellement se fait par mini ressauts en faille enherbée. Les logements forment un hameau à la fois protecteur et offrant des vues agréables.Les maisons dialoguent subtilement avec l’environnement. Elles se réapproprient les volumétries anciennes, réinterprètent le vocabulaire architectural et remploient ses matériaux (tuiles, pierre,...) et leur pérennité. La réponse aux besoins des familles est optimisée : accès individualisé, cave associée accessible depuis le stationnement protégé, la partie jour de plein pied et la partie nuit, bien dissociée, sur deux niveaux. La brigade, par son architecture sobre et rigoureuse, témoigne de la présence institutionnelle et s’inspire des logiques constructives anciennes. La pierre locale, noble et solide, associée à l’acier, encadre l’entrée et compose la clôture qui signale le bâtiment public.

Tiers Lieu : espace de travail collaboratif Couhé - Valence en Poitou (86)

Cdc Civraisien en Poitou

Descriptif projet :

  • Restructuration bâtiment ancien
  • Surface : 416 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • Secba, BE Structure et VRD
  • Cebi, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Livré en juin 2019
  • Mission : Diag + Base + Exe
  • Budget : 483 667 €

Le projet porte sur la restructuration complète d’un bâtiment ancien, situé au cœur de de Couhé. La volonté est de crée un espace de travail partagé afin de dynamiser la vie associative locale. L’accessibilité a donc été mise aux normes PMR afin de permettre l’accès à chacun. Les espaces intérieurs et extérieurs sont complètement redistribués. Cette rénovation met un point d’honneur au réemploi de matériaux sur site. Trois objectifs : limiter l’impact environnemental du chantier, limiter les coûts du projet et revaloriser les éléments de qualité existant. C’est ainsi que les carrelages ont été restauré, la cuisine d’origine conservée, les parquets anciens restaurés, les murs en pierres révélés et les radiateurs sablés puis repeints.

Pôle administratif de la Cdc Coeur de Poitou Sauze Vaussais (79)

Cdc Coeur de Poitou

Descriptif projet :

  • Réhabilitation ancienne caserne de pompiers
  • Surface : 400 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • C2J, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Livré en Juillet 2017
  • Budget : 376 400 € HT

Le bâtiment fait partie d’un ensemble datant de 1950 : il s’agit de la salle socio culturelle formée d’un corps central et deux ailes latérales, dont l’ancienne caserne des pompiers.
Le volume initial de la reconstruction (Gallot architecte), est retrouvé, sa façade Sud/Est révélée, libérée de la caserne. L’angle Sud retrouve également son origine : la maçonnerie enduite, réalisée en 1970, est remplacée par du vitrage, inondant de lumière les nouveaux locaux.
L’intérieur du volume est remanié de façon à rendre accessible tous les niveaux.
Les menuiseries créées sur l’angle sud/ouest sont en acier laqué. Elles sont accompagnées d’un brise soleil en lames d’inox, dont le dessin fait référence aux pavés de verre d’origine déposés dans les années 90. La serrurerie acier d’origine conservée a été mise aux normes.

Mairie : services administratifs et action sociale Chef Boutonne (79)

Mairie de Chef Boutonne

Descriptif projet :

  • Rénovation
  • Surface : 650 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Pastier & Co, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • B.A Bois, BE Structure bois
  • Cebi, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Livré en Décembre 2017
  • Budget : 1 023 827,05 € HT

Le bâtiment originel est une construction datant de 1870. Il est devenu la Mairie de Chef-Boutonne (79) en 1902. Du fait de l’architecture forte, l’institution publique est fortement représentée mais quelque peu désuète. Le bâtiment est dans état général Le projet consiste en la rénovation intégrale de l’édifice, avec :
- la mise en valeur des éléments à caractère patrimonial (bien que hors zone de protection) et notamment la réfection à l’identique de l’escalier bois principal de forme semi circulaire et le ravalement des façades avec la reconstitution de ses modénatures moulurées
- le renforcement des planchers bois existants et la reprise des dégradations structurelles existantes
- la redéfinition de son aménagement intérieur en vu de répondre aux attentes d’usage
- le traitement thermique du bâtiment répondant aux exigences de performance énergétique des appel à projet état et région.passable.

équipement santé

Maison de santé Bellac (87)

Commune de Bellac

Descriptif projet :

  • Restructuration
  • Surface : 420 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Equipe Ingénierie, BE TCE
  • Gantha, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Livré en Novembre 2020
  • Mission : Diag + Base + Exe 1 + OPC
  • Montant : 701 489,49 € HT

Le projet porte sur la restructuration des anciens bureaux de la DDT en Maison de santé. Le bâtiment, situé avenue de la Liberté, est composé de trois travées, toutes conservées, et d’un hangar qui lui est détruit. De manière générale, sont employés des matériaux et des couleurs en cohérence avec ceux de l’environnement bâti. Les enduits de façade existants sont restaurés, les façades sud-est sont ponctuellement habillées de lames et liteaux de bois. Ces habillages reprennent le langage des portes de hangar, avec un rail métal factice. Les ouvertures existantes sont conservées, réutilisés et adaptées. La façade Nord-Est est quant à elle composée d’un socle enduit et d’un corps habillé d’un bardage en lames de bois verticale. Un parvis d’accueil est aménagé devant l’entrée principale de la maison de santé, ainsi qu’une zone de stationnements. A l’emplacement du hangar détruit, la parcelle est engazonnée et plantée. Un patio est créé permettant un éclairage naturel les bureaux.

EHPAD "Les 4 saisons" : 80 lits Chef Boutonne (79)

CIAS du Mellois en Poitou (79)

Descriptif projet : Constructi

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface : 5000 m²
  • Chaufferie bois biomasse

Équipe maîtrise d’œuvre : (...)

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • Agence Duclos, Architecte mandataire
  • Secoba, Economiste
  • Ites, Fluide
  • Soneco, Structure
  • DL Infra, VRD
  • Gantha, Acoustique
  • Coorpibat, OPC

Renseignements marché : (...)

Renseignements marché :

  • Phase : DET
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Budget : 8 565 261 € HT

L’EHPAD "les 4 saisons" est une structure pensée pour l’épanouissement et le confort des personnes âgées dans une ambiance à la fois intime et domestique. Utilisant de nombreux espaces ouverts, donnant sur des terrasses ombragées et un jardin clos, les résidents sont stimulés au quotidien grâce à leur environnement. Articulées autour d’un patio, mélangeant matières minérales et végétales, les zones fonctionnelles de l’EHPAD sont facilement identifiables et accessibles de tous. Respectant l’architecture rurale et locale, la réinterprétation contemporaine réalisée rythme visuellement le projet. L’utilisation de cadre en acier corten, de lames de chêne et de tasseaux évoquent le principe de pergola pour une délimitation d’espaces tout en douceur, permettant des effets de transparence et d’ouverture. Équipé d’une chaufferie bois collective, l’EHPAD est un lieu où il fait bon vivre et dans lequel liberté et convivialité s’associent à sécurité et bienveillance.

Maison de santé pluridisciplinaire St Angeau (16)

Commune de St Angeau

Descriptif projet :

  • Transformation et extension
  • Surface int/ext : 381/330 m²
  • Performance : RT 2012

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Cabinet Pastier, BE Economiste
  • SECBA, BE Structure
  • C2J, BE Fluides
  • Coorpibat,OPC

Renseignements marché :

  • Concours Lauréat
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Phase : Livré en mars 2017
  • Budget : 425 209 € HT

Le projet concerne la transformation d’un cabinet médical et d’un hangar accolé. Une extension est réalisée afin d’accueillir toutes les fonctions de l’équipement.
Le projet exploite tout le volume originel et retrouve des volumes élémentaires propres à l’architecture rurale charentaise. Construit de manière compacte et restreinte, en U, avec des matériaux de qualité pouvant « prendre la patine », il offre des vues et de l’ensoleillement à la majorité des locaux tout en préservant la confidentialité. L’entrée est marquée clairement. L’accueil et le hall sont implantés en position centrale du bâtiment pour optimiser les circulations. Le nouveau volume sud vient se glisser sous le hangar, reprenant les logiques du balai charentais.

Le projet répond aux objectif environnementaux en se basant sur les principes d’architecture bioclimatique en recherchant la plus grande compacité possible, en optimisant l’orientation (sud), en limitant les ponts thermiques, en jouant sur l’inertie et la ventilation nocturne...

Maison de santé et cabinet dentaire Bonneuil Matours (86)

Bonneuil Matours

Descriptif projet :

  • Transformation d’une salle des fêtes et d’un gymnase
  • Surface : 314 m²
  • Performance : RT 2012

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • ATES, BE Structure
  • ACE, BE Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Phase : Livré en décembre 2016
  • Budget : 620 679 € HT

Le projet consiste en la réalisation de 2 opérations parallèles : la transformation d’une salle des fêtes en maison de santé et celle d’un gymnase en salle festive.
La redistribution de l’ancienne salle des fêtes est donc réalisée en vue d’accueillir les professionnels de santé. Les ouvertures des façades sont recalibrées pour traiter l’équilibre entre lumière naturelle et entrée de chaleur (été comme hiver). L’isolation est reprise sur la périphérie du bâtiment de façon à retrouver une enveloppe efficace.
La façade principale est requalifiée. Elle s’habille d’un bardage bois associé à un bardage ajouré, permettant à la fois l’entrée de lumière dans les bureaux, la vue vers l’extérieur et limitant les surchauffes d’été.
En extension, le cabinet dentaire vient compléter le pôle médical.

Maison de Santé Pluridisciplinaire à Lussac-Les-Châteaux (86)

Commune de Lussac-les-Châteaux

Descriptif projet : Constructi

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface : 844 m²
  • Performance : BBC

Équipe maîtrise d’oeuvre : (...)

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Ecobat, BE Economiste et OPC
  • Flam Ingénierie, BE Fluide
  • DL Structures & Arcabois, BE Structure
  • Gantha, BE acoustique

Renseignements marché : (...)

Renseignements marché :

  • Concours Lauréat
  • Livré en 2013
  • Mission : Diag+Base+Exe+Acoust.+Opc
  • Budget : 1 178 762 € HT (cpris Vrd)

Cette maison de santé s’organise sur un plan rayonnant, répondant à la contrainte de forme de la parcelle, pour une gestion simplifiée et une réduction des circulations.
De structure et vêture bois, en mémoire à l’activité du site, elle donne une image résolument moderne tout en respectant les prescriptions d’un site protégé.
Trois volumes sont orientés et proportionnés à l’image des bâtiments locaux. Chacun d’eux accueille le CLIC, l’aile médical et l’aile paramédicale.
Les apports solaires sont gérés par des grandes baies protégées par des volets ajourés pliables au gré des saisons et au sud par des auvents aux lames ajourées et des plantations. L’intimité des locaux est gérée par des filtres s’espaçant plus ou moins selon les besoins ou des vitrages opales .

enseignement supérieur & formation

Ecole 42 : campus numérique et espace de travail collaboratif Bd Besson Bey, à Angoulême (16)

Magelis Pôle Image

Descriptif projet :

  • Réhabilitation d’un ensemble immobilier
  • Surface int/ext : 1140 m² + 500 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • J&LM Maryline Jourdanas, Architecte associé
  • Pastier & Co, BE Economiste
  • Id Bâtiment 24, BE Structure
  • Efficio, BE Energie et Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique
  • Coorpibat, OPC

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC + conception mobilier + signalétique
  • Phase : Livré novembre 2021
  • Budget : 2 297 087 € HT

Le projet s’inscrit dans un site aux exigences fortes (zone inondable, préservation du patrimoine ancien, contexte urbain contraint...) et porte sur un bâtiment, classé patrimoine remarquable, doté d’une architecture industrielle du XIXème, aussi riche que qualitative.
L’objectif est de valoriser le bâtiment tout en optimisant sa qualité fonctionnelle de manière la plus appropriée afin de répondre aux besoins des usagers : créer un lieu de vie, d’apprentissage, de travail et de rencontres dans un cadre à la fois professionnel et détendu.
Ce projet, encore en études, tend à mettre en œuvre le réemploi de matériaux de démolition issus des premières phases de travaux.

L’Atelier : école et plateaux de bureaux liés à la production de l’image Angoulême (16)

Magelis Pôle image

Descriptif projet :

  • Réhabilitation d’un ensemble immobilier
  • Surface int/ext : 1320 m²
  • Performance : RT 2012

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • Gleize Energie, BE Energie et Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique
  • Coorpibat, OPC

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Livré en Juillet 2017
  • Budget : 2 207 049 € HT

Magelis dynamise le Campus de l’Image, quartier St Cybard à Angoulême en réhabilitant cet ensemble immobilier de manière performante afin d’y accueillir, au sein d’un espace dynamique et attractif, les acteurs de l’image : d’une part les sociétés de production, d’autre part l’école du cinéma d’animation. L’ensemble s’articulant autour d’un patio central.
Toutes les ouvertures existantes sont conservées et exploitées pour les entrées de lumière, réouvertes lorsque précédemment condamnées. Rue de Saintes, la façade est entièrement conservée. Les anciennes vitrines des commerces sont exploitées afin d’installer de larges baies vitrées. Des cadres métalliques, avec des lames toute hauteur, sont prévus en clin d’œil aux éléments rapportés que constituaient ces anciennes vitrines. Ces cadres ont un rôle structurel : ils permettent de contreventer la façade conservée, tout en protégeant les locaux à la fois du regard des passants et du soleil. L’inertie de la pierre et du béton permet une forte réduction du recours à la climatisation.
Badigeon de chaux, pierre de taille massive et acier corten sont les matériaux principaux. D’un point de vue environnemental, nous pouvons qualifier ce projet d’exemplaire, notamment grâce à son système énergétique optimisé mais aussi par le travail de réemploi sur site de matériaux de démolition.

Ecole de communication et espace de travail collaboratif Rue Vigier de la Pile, à Angoulême (16)

Territoires Charente

Descriptif projet :

  • Réhabilitation d’anciens chais
  • Surface : 1092 m²
  • Performance : Chaufferie solaire + gaz

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Pastier & Co, BE Economiste
  • Secba, BE Structure
  • Efficio, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe1
  • Phase : Livré 2020
  • Budget : 1 319 278 € HT

Dans le cadre de son projet, le maître d’ouvrage souhaite réhabiliter cet ensemble immobilier afin d’y créer des locaux performants, crées à partir d’espaces dynamiques et attractifs visant à l’implantation :
- d’une école de communication Mediaschool
- de locaux à usage de bureaux/lieu de production pour les industries de l’image

Le projet concerne un îlot constitué de constructions anciennes, composé de 3 bâtiments : des chais, des granges et le "comptoir" dans la continuité des granges. Les bâtiments de production nécessitent une rénovation lourde et la réhabilitation entraîne des modifications de façades. Pour le comptoir, joli bâtiment en briques et pierres, il s’agit d’une simple restauration.
De manière générale, le projet utilise des matériaux et des couleurs en cohérence avec ceux de l’environnement bâti, notamment avec du badigeon de chaux en façade pour les granges, des menuiseries bois, de l’acier riveté et la conservation des toitures tuiles.

pôle scolaire & enfance

Groupe scolaire : 3 classes élémentaire, 2 classes de maternelle, 1 salle de repos, 1 salle de motricité, restaurant scolaire et cuisine Brossac (16)

Communauté de communes des 4B

Descriptif projet :

  • Réhabilitation et restructuration
  • Surface : 1134 m²
  • Performance : E4C2 "Bâtiment du futur"

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Pastier&Co, BE Economiste
  • Secba, BE Structure
  • Efficio, BE Fluides
  • AcousticA - H.Foissard, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe
  • Phase : DET
  • Budget : 1 862 500 € HT

La présente opération a pour objet de réaliser un groupe scolaire sur un site existant à requalifier. Ce dernier est composé de 5 classes regroupant la maternelle et l’élémentaire, ainsi que l’accueil périscolaire. Le projet réinvestit 3 bâtiments existants, parallèles les uns aux autres, composés à partir d’une ancienne école (Jules Ferry) et d’un bâtiment datant des années 70. Le bâtiment central se voit étendu afin d’accueillir la salle d’activité. Le réfectoire et sa cuisine de préparation sont accolés dans un nouveau bâtiment. Occupant une place centrale, celui-ci tient un rôle stratégique dans le groupe scolaire, délimitant ainsi les deux niveaux d’apprentissage tout en étant idéalement accessible de tous. Perpendiculairement à ces 3 bâtiments, le création d’un préau reliant toutes les entités vient créer visuellement un rappel de l’existant à travers les jeux de toitures et renforcer la lecture architecturale du projet.

Ecole maternelle "troglodyte" : 3 classes + 1 salle de motricité Agonac

Commune d’Agonac (24)

Descriptif projet :

  • Construction + réaménagement de la place du village
  • Surface : 517 m²
  • Aménagement extérieur : 241 m²
  • Performance : Conception bioclimatique - Projet BIM

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Cabinet Pastier, BE Economiste
  • ID Bâtiment, BE Structure
  • Odetec, BE Fluides
  • A+R, Paysagiste

Renseignements marché :

  • Concours Lauréat
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Phase : Livré août 2019
  • Budget : 1 001 932,39 € HT

Le bourg originel d’Agonac, un castrum sur son éperon, surplombe la vallée de la Beauronne. L’école est construite de manière linéaire, en soutènement de l’actuelle place du 11 novembre. Le projet vient renforcer la lisibilité du paysage et cherche à dialoguer avec le contexte bâti environnant. La façade en pierre de taille massive est couronnée par la rambarde de pierre existante. Elle comporte deux grands percements correspondant aux préaux éclairant et protégeant les classes et salles d’activités. L’entrée dans l’école se fait par les préaux après avoir passé le portail coté rue du marché et avoir longé la façade à l’abri du auvent. Chaque préau intègre un petit volume offrant un espace de rangement et donnant sur de larges sas vitrés. Ils sont animés par la présence d’un arbre, protégé par un filet coloré. Les classes et salles d’activité sont largement éclairées de manière douce et indirecte : puits de jour, large baie sur le préau et vues à différentes hauteurs aménagées par un « vide » de pierre de taille créant des niches intérieures. L’ensemble de ces dispositions offrent des espaces variés permettant différents aménagements qualitatifs d’apprentissage.

Pôle petite enfance : RAM - LAEP - Halte garderie Chef Boutonne (79)

Communauté de communes Coeur de Poitou

Descriptif projet :

  • Transformation d’un bâtiment ancien
  • Surface : 270 m²
  • Performance : RT 2012
  • Réalisation en site occupé

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Maret et Associés, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • CEBI, BE Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Phase : Livré en juin 2019
  • Budget : 391 999,83 € HT

Suite à la réhabilitation en première phase, courant 2010, d’un ancien commerce avec logements en espace associatif, l’agrandissement du RAM avec l’intégration d’une halte garderie et d’un accueil parent/enfant a fait l’objet d’une nouvelle phase de travaux.

Ce pôle petite enfance, pensé pour l’épanouissement des plus petits et le confort de tous, retrouve les espaces fondamentaux d’un lieu d’accueil, notamment : SAS local poussette, Hall entrée/Accueil, bureau, vestiaire, salle d’activités & motricité, salle sale / réfectoire, sanitaires enfants, salle du personnel / kitchenette/ sanitaires adultes, dortoirs, buanderie et local ménage.
Réalisé en site occupé, le projet utilise des matériaux et des couleurs en cohérence avec l’environnement bâti.

Pôle petite enfance : RAM - LAEP - Halte garderie Sauzé Vaussais (79)

Communauté de communes Coeur de Poitou

Descriptif projet :

  • Réhabilitation d’une ancienne friche commerciale
  • Surface : 242 m²
  • Performance : RT 2012

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Maret et Associés, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • CEBI, BE Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Phase : Livré en juin 2019
  • Budget : 435 119,23 € HT

Ce projet consiste en l’aménagement et l’extension d’un des bâtiments d’une ancienne friche commerciale afin de créer un pôle petite enfance comprenant : un RAM, un LAEP et une Halte Garderie. Ce pôle petite enfance, pensé pour l’épanouissement des plus petits et le confort de tous, retrouve les espaces fondamentaux d’un lieu d’accueil, notamment : SAS local poussette, Hall entrée/Accueil, bureau, vestiaire, salle d’activités & motricité, salle sale / réfectoire, sanitaires enfants, salle du personnel / kitchenette/ sanitaires adultes, dortoirs, buanderie et local ménage.Les salles d’activités sont largement vitrées sur l’extérieur et protégées du soleil par une trame verticale en acier corten pour l’une et des brises soleil en contreplaqué pour l’autre. Des baies plus intimistes sont créées au niveau des dortoirs.

En écho avec le pôle socio-culturel voisin, réalisé par nos soins, utilisation de matériaux bruts et sans entretien afin de garantir une bonne tenue dans le temps : reprise et réintégration de pierre moellons, acier corten, tôle lisse et tôle ondulée inox.

équipement culture & loisirs

Salle des fêtes Aubigné (79)

Commune d’Aubigné

Descriptif projet :

  • Réaménagement
  • Surface : 223 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • BME, BE Economiste
  • Cebi, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Livré en Juillet 2021
  • Mission : Diag + Base + Exe 1 + OPC étude
  • Montant : 333 683,46 € HT

La salle des fêtes d’Aubigné, constituée de trois volumes accolés, voit son volume principal modernisé et son aménagement retravaillé. La cuisine est agrandie et
remise aux normes d’hygiènes. Le local technique est déplacé. Un hall est créé et sert d’espace tampon entre l’extérieur. De manière générale, sont employés des matériaux et des couleurs en cohérence avec ceux de l’environnement bâti. Les façades nord et ouest du bâtiment principal, en enduit ciment, sont piquetées et le bel appareillage pierre est rendu apparent. Des baies sont créées pour apporter une lumière directe et des vues, une baie existante est réouverte. Les deux volumes annexes sont unifiés et habillés d’un bardage bois, sur le langage des ensembles bâtis grange et leurs annexes. Une réfection de la toiture en tuiles canal de la cuisine est réalisée.

Tiers lieu culturel : bibliothèque, ludothèque, espace gaming, salle d’activités... Châtellerault (86)

Communauté d’agglomération du Grand Châtellerault

Descriptif projet :

  • Restructuration
  • Surface : 760 m²

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • BME, BE Economiste
  • DL Structure, BE Structure
  • Cebi, BE Energie et Fluides
  • AcousticA, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Phase : DCE
  • Budget : 1 078 900 € HT

Le projet porte sur la restructuration de l’ancienne base de voile et son extension, et prévoit la création d’un Tiers lieu culturel. Celui-ci comprend une médiathèque / ludothèque, une salle d’activité, des bureaux, des locaux de stockage et d’entretien, une tisanerie, des sanitaires ainsi qu’un local sport. Le volume principal de l’extension, qui dialogue avec l’espace naturel du lac, abrite une grande partie de la médiathèque/ludothèque. Ses façades sont en parties vitrées sur l’extérieur et protégées par une trame verticale constituée de troncs fins en bois de peuplier, et enduites à la chaux ton pierre du châtelleraudais avec des parties ponctuelles. L’accès principal, marqué par une alcôve protégée, se fait par un portail métallique. Certaines baies en façade, Ouest et Est, ont un encadrement en acier corten qui anime la façade par des jeux d’ombre. Dans ces cadres, un bardage bois vient habiller la façade et protéger les parties vitrées par lames ajourées. De manière générale, il sera employé pour le projet des matériaux et des couleurs en cohérence avec ceux de l’environnement bâti.

Salle des fêtes  Beaussais-Vitré (79)

Mairie de Beaussais-Vitré

Descriptif projet :

  • Réhabilitation + extension
  • Surface : 360 m²

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • BME, BE Economiste
  • Abciis, BE Structure
  • Cebi, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe1 + OPC
  • Phase : PRO
  • Budget : 811 875 € HT

Le projet porte sur la réhabilitation de la salle des fêtes, actuellement constituée d’un volume principal formant la grande salle, et son extension. Celle-ci, sur un seul niveau, s’accole aux façades sud et ouest de l’actuelle salle des fêtes. Elle comportera un hall/bar, un office, un bloc sanitaire, des loges et un bloc sanitaire/chaufferie. Habillée d’un bardage bois à lames et couvres joints verticaux, l’extension emploie le langage des ensembles bâtis grange. De manière générale sur le projet, il sera employé des matériaux et des couleurs en cohérence avec ceux de l’environnement bâti.

Salle communale "Les Grandes Versennes" Saint Brice (16)

Commune de Saint Brice

Descriptif projet :

  • Rénovation et extension
  • Surface : 370 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Cabinet BME, BE Economiste
  • Abciis, BE Structure
  • Dynamic Energie, BE Energie et Fluides
  • AcousticA, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe
  • Phase : DCE
  • Budget : 645 950 € HT

Le projet porte sur la rénovation et l’extension de la salle polyvalente de Saint Brice.
L’intention est de revaloriser la bâti originel, en supprimant les extensions multiples cumulées à travers le temps, afin de redonner son identité au bâtiment.
Ancien couvent, devenu école, puis salle communale, cet édifice tourné vers le public nécessite la redéfinition de ses accès afin qu’ils soient plus en lien avec les usagers, permettant également une remise en accessibilité pour tous. L’extension, offrant une surface plus généreuse et plus ouverte sur l’extérieur à la salle polyvalente, permet également la réorganisation des espaces en RDC permettant l’intégration d’une zone de stockage et d’un office à la grande salle davantage orientée vers l’organisation d’évènements privés et/ou publics. L’étage conserve, quant à lui, ses superficies existantes avec deux salles distinctes, petite et moyenne, à destination d’associations culturelles et sportives. Construit à partir de pierre de taille et de moellons, c’est tout naturellement à partir de matériaux pérennes que le projet s’oriente pour la rénovation de l’édifice : corten, tôle et pierre.

"Maison Brillaud" : centre associatif de musique et de danse Secondigny (79)

Ville de Secondigny

Descriptif projet :

  • Restructuration
  • Surface : 612 m²

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • Maret et Associés, BE économie
  • Cebi, BE fluides thermiques
  • ISB, BE structure

Renseignements marché :

  • Livré en 2019
  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Budget : 837 027 € HT

Le projet porte sur la restructuration complète de la maison Brillaud, bâtiment constitué de deux volumes : le volume principal, une maison de maître à 4 pans de toiture datant du XIXème siècle et une extension plus récente à deux pans. Le bâti est conservé, à savoir l’enveloppe extérieure existante, hormis un "frangement" en façade nord permettant d’identifier l’entrée, mais aussi de révéler le volume de la maison de maître.

De manière générale, des matériaux et des couleurs en cohérence avec ceux de l’environnement bâti sont employés.

Cette maison, à vocation associative, abrite notamment une école de danse ainsi qu’une école de musique, parmi d’autres...

Salle culturelle et associative Rivières (16)

Communes de Rivières

Descriptif projet :

  • Modernisation et extension
  • Surface : 518 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • Gleize Energie, BE Energie et Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Livré en Septembre 2017
  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Montant : 744 974,00 € HT

Le projet concerne la rénovation et l’extension de la salle polyvalente de Rivières.
De façon à retrouver une enveloppe efficace, une extension, comme espace tampon, est créée pour la salle festive. Cette extension accueille le nouveau hall d’entrée avec son sas et son bar, une petite salle pouvant s’ouvrir entièrement agrandissant ainsi le hall et l’office. Les dégagements et espaces techniques occupent l’espace de liaison entre le bâtiment existant et le volume créé.
L’ancienne salle est modernisée et son aménagement retravaillé en relation et cohérence avec l’extension créée.
L’extension est prévue en pierre et lames d’acier corten.

Pôle socio-culturel : médiathèque, RAM, salle d’exposition... Sauzé Vaussais (79)

Commune de Sauzé Vaussais

Descriptif projet :

  • Restructuration + construction
  • Médiathèque, salle d’exposition, auditorium, pôle petite enfance (RAM...), boutique relais, locaux associatifs, service public.
  • Surface : 1039 m²
  • Performance : chaufferie collective bois

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • Cebi, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Livré en Septembre 2017
  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Montant : 2386 852 € HT dont : 762 121 € HT de curage de site (1684 m²)

En coeur de ville, une ancienne friche commerciale composée de bâtiments industriels et de logements, imbriqués et affaiblis structurellement fait l’objet d’un aménagement. Une étude de faisabilité a tramé les différentes étapes pour la restructuration.
Une 1ère phase de travaux a consisté à épurer, stabiliser, sécuriser et révéler les bâtiments et éléments de qualité. Les bâtiments retrouvés accueillent un pôle socio culturel composé de : une médiathèque, une salle d’exposition, un auditorium, une boutique relais, des locaux associatifs, d’un service public et d’un pôle enfance (RAM / halte garderie).
A cette occasion, un réseau de chaleur chaudière bois fait partie de l’aménagement.
Le projet intègre les savoir faire locaux : le contre plaqué et le bois massif seront mis en oeuvre. La pierre et l’acier corten viennent compléter la construction. L’ aménagement urbain a été réalisé avec des matériaux poreux et infiltre la totalité des eaux pluviales sur site.

Espace Mémoriel de la résistance et de la déportation Angoulême (16)

Ville d’Angoulême

Descriptif projet :

  • Rénovation
  • Surface : 200 m²
  • Performance : RT 2012

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Cabinet Pastier, BE Economiste
  • ACE Ingénierie, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Livré en 2014
  • Mission : Base + Exe
  • Montant : 275 164,00 € HT

Bâtiment ancien du 16 ème siècle, sa rénovation allie respect de l’exsitant et efficacité énergétique.
En complément du travail réalisé sur les menuiseries, une isolation par l’exterieur sur un existant contemporain a permis une très grande performance. Le projet réalisé en parfaite intelligence avec les bâtiments de France a abouti à la mise en oeuvre d’un bardage acier corten, contrastant avec la pierre de taille, solide et très bien accepté par les riverains.
Une juste proportion a été recherchée pour la dimension de baie, entre apport de lumière naturelle pour le confort de travail, et déperdition énérgétique. La surchauffe est traitée par la mise en place de protections solaires et une ventilation intelligente (freecooling, sonde co2...).
Le projet a été étudié et réalisé en un temps record de 8 mois.

Salle des fêtes et de spectacles Saint Brice (16)

SIVU Val de Soloire

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface intérieure : 900 m²
  • Surface extérieure : 20 000 m²
  • Performances : RT 2012

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Maret et Associés, BE Economiste
  • Ates, BE Structure
  • EACE, BE Energie et Fluides
  • Signal Développement, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Phase : ACT, projet abandonné par les élus
  • Budget : 1 850 000 € HT

Le projet de salle des fêtes et de spectacles, situé en zone péri-urbaine, soigne particulièrement l’insertion et la performance acoustique. La structure en béton « de site » rappelant le calcaire local et des volumes servants bardés de bois sont issus de cette volonté. Partiellement engravée, la salle se signale par un volume principal clair souligné par une horizontale bois. L’approche énergétique est passive avec une priorité à l’isolation, à l’utilisation de l’inertie des voiles béton et à la maîtrise des apports solaires. La gestion des eaux pluviales se fait sur la parcelle.

Salle festive et ses aménagements paysagers Bonneuil Matours (86)

Commune de Bonneuil Matours

Descriptif projet :

  • Transformation d’un gymnase
  • Particularités : cuisine traiteur, tribune amovible
  • Surface : 328 m²
  • Performance : RT 2012

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • Ates, BE Structure
  • ACE, BE Energie et Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Livré en Mars 2016
  • Budget : 930 547 € HT

Le projet consiste en la réalisation de 2 opérations parallèles : la transformation d’une salle des fêtes en maison de santé et celle d’un gymnase en salle festive.
Les distributions sont revues, les ouvertures des façades sont recalibrées pour traiter l’équilibre entre lumière naturelle et entrée de chaleur, été comme hiver.
De façon à retrouver une enveloppe efficace, une extension, comme espace tampon, est créée pour la salle festive, au sud.
Les façades sont requalifiées : baies modifiées, bardage bois, parfois ajouré et acier patiné, pour la salle festive, de façon à signaler l’entrée.
La mise en place d’une tribune amovible est mise en place afin de permettre l’organisation occasionnelle de spectacles. Cette tribune a fait l’objet d’une prescription particulière par notre coloriste directement auprès du fabricant afin d’offrir à cette salle un produit personnalisé en adéquation avec l’ambiance créée.
Les abords de la salle ont été optimisé afin de permettre le stationnement d’un plus grand nombre de véhicule. L’aménagement paysager a entièrement été pensé par l’Atelier du trait.

Logements individuels & groupés

Résidence privée : appartements d’habitation Poitiers (86)

Particulier

Descriptif projet :

  • Rénovation
  • Surface : 328 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Atelier du trait, architectes

Renseignements marché :

  • Livré en septembre 2019
  • Budget : 103 825 € HT

Le projet consiste en la restitution d’un logement T3, dans un ancien cabinet dentaire, dans un immeuble faisant partie d’un ensemble du 19ème siècle.
Le travail des façades permet de retrouver la composition d’origine.
La distribution intérieure existante est repensée pour former un ensemble cohérent et fonctionnel adapté à l’usage d’un logement.
Les façades sont modifiées pour retrouver leur composition d’origine. Les menuiseries bois sont remplacées en gardant les mêmes composition, teinte et matériau mais en affinant les profilés. Les persiennes existantes restent inchangées.
La construction annexe est habillée d’un bardage bois traité de manière contemporaine, la façade est recomposée avec des baies verticales, en cohérence avec celle de l’immeuble d’origine.
De manière générale, sont employés des matériaux et des couleurs en cohérence avec ceux de l’environnement bâti existant.

12 Logements collectifs sociaux : T2, T3, T4 et T5 Montamisé (86)

SIPEA Poitiers

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • Surface : 845 m²
  • Effinergie + Certification Cerqual

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • Poureau, BE Fluide
  • Dl Structures, BE Structure
  • Arcabois, BE Structure Bois

Renseignements marché :

  • Livré en 2016
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Budget : 1 150 000 € HT

Le projet prévoit la construction 12 logements sociaux collectifs, composés de 4 T2, 4 T3, 3 T4 et 1 T5. La construction se compose de 2 bâtiments en R+2 partiel.
Au sud, des jardins privatifs, avec portillon d’entrée, allée d’accès et terrasse, desservent les plus grands logements. Les plus petits sont desservis dans un entre deux, avec escalier et coursive extérieurs, traité comme une boite en ganivelle plus "naturelle" et tranchant avec les 2 bâtiments. La structure est mixte béton/ossature et charpente bois. L’enveloppe est isolée par l’extérieur. Ce projet est innovant par la mise en oeuvre d’1 voile de contreventement assurant la fonction pare vapeur et d’un isolant laine de bois extérieur assurant le pare pluie et le déphasage thermique. Ce complexe permet la perspirance du matériau offrant ainsi une qualité de l’air, du fait de sa régulation hygrothermique.

30 Logements collectifs sociaux : T2, T3, T4 et T5 Montamisé (86)

SIPEA Poitiers

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • Surface : 2 200 m²
  • BBC + Compacité

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • Climat Conseil, BE Fluide
  • Dl Structures, BE Structure
  • Arcabois, BE Structure Bois

Renseignements marché :

  • Livré en 2012
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Budget : 2 586 440 € HT

Le projet propose 30 logements collectifs, du T2 au T5, répartis sur un ensemble de 7 bâtiments de typologies variables, en R+1 et R+2. Chacun est composé de 3 à 5 logements maximum afin de contrôler les volumes des bâtiments et favoriser l’insertion dans le paysage, notamment grâce à l’alternance des toitures doubles traditionnelles et des toits terrasses.
Le projet permet l’accès à chaque logement à une terrasse, un balcon et/ou d’un jardin, puis il est crée à partir de matériaux bruts et naturels : ossature et bardage bois, enduits minéraux...

Crédit Photos : Julia Hasse - www.architecimage.com

équipement mixte & divers

Centre routier départemental Brossac (16)

Département de la Charente

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface bâtiment : 583 m²
  • Surface couverte non close : 203 m²
  • Surface extérieure : 532 m²

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • Pastier & Co, économiste
  • Odetec, BET fluides/thermiques
  • Abciis, BET structure
  • A2i Infra, BET VRD
  • Coorpibat, OPC

Renseignements marché :

  • DET
  • Mission : Base + EXE + OPC
  • Budget : 1 306 244 € HT

L’ambition du projet s’inscrit dans un contexte de réorganisation territoriale, poussant la collectivité à construire un nouveau centre routier départemental. Ce dernier accueillera les pôles administratifs, les vestiaires, des ateliers techniques et des garages, puis des aménagements extérieurs, avec notamment la cour logistique, les accès, véhicules, livraisons…. Sur le plan architectural, le projet cherche à souligner l’histoire du lieu et joue avec la référence ferroviaire, tout en minimisant l’impact visuel dans le grand paysage. Dans cette réflexion, la couverture reprend les lignes arrières du paysage, la lisière des collines... La couverture revêt une importance particulière dans la lecture du bâtiment, elle est considérée comme une façade à part entière et soignée en tant que telle. La recherche de simplicité et d’unicité dans le volume bâti, permet de limiter la dispersion des formes et l’effet de mitage en proposant un impact visuel estompé. Les bâtiments d’activités locaux ancestraux (agricoles ou anciennes industries (tuilerie,)...) utilisent le bois tant en structure que pour le bardage. Le projet reprend ce principe, le plus conforme au territoire et qui dans une recherche d’excellence, pousse au développement de la filière bois et à l’écoconstruction.

Programme mixte : logements, hôtel, bureaux, commerce Niort (79)

Groupe Duval Développement Atlantique

Descriptif projet :

  • Transformation
  • Surface : 6 738 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Maret & Associés, BE Economiste
  • Odetec, BE Fluide
  • Ates, BE Structure
  • Acoustex, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Phase : APS
  • Missions : Diag + Base + EXE1 + OPC
  • Budget : 7 940 460 € HT

Ce projet, à l’initiative d’un promoteur immobilier, consiste en la transformation d’un groupement de bâtiments (ancienne chambre de commerce et d’industrie de Niort) permettant la mise en place d’un programme mixte, créant ainsi :

  • 24 logements, soit 2273m²
  • un hôtel composé de 66 chambres, soit 2160 m²
  • des bureaux, soit 706 m²
  • un commerce, soit 1504 m²

Concours primés

Groupe Scolaire Hubert Reeves : 8 classes, ALSH Rochechouart (87)

Commune de Rochechouart

Descriptif projet :

  • Démolition / Construction / Réhabilitation
  • Surface : 3200 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Delomenie, BE Economiste
  • Odetec, BE Fluide et Cuisine
  • ID Bâtiment, BE Structure
  • Saltus,paysage
  • AcousticA, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Concours 2022
  • Mission : DIAG + Base + EXE
  • Montant : 3 046 000 € HT

D’une école partitionnée en deux pôles, l’un historique et bien identifiable par la symétrie républicaine des années Ferry et l’autre fonctionnel et sans ornement des années de reconstruction, le projet vise à créer un seul ensemble scolaire, groupé derrière l’école Ferry créant une cour protégée. Les bâtiments, hors éducation nationale, sont eux sur la parcelle sud, liés par le parvis relié à l‘ensemble Ferry. L’aménagement du site est traité en lanières : une première lanière arborée protège les enfants de la voie routière, une deuxième lanière, plus minérale et plus ouverte, constitue les espaces de cours et de parvis, et enfin, une lanière construite accueille les bâtiments « nouvelles classes et alsh ».
La priorité est donnée aux matériaux bio sourcés. Le projet est exemplaire en terme de bilan carbone.

Ecole maternelle J. de La Fontaine Tours (37)

Ville de Tours

Descriptif projet :

  • Démolition / Reconstruction
  • Maternelle, restaurant scolaire et cuisine, RASED, accueil périscolaire, rénovation du gymnase, city stade
  • Surface : 2 678 m² (int + ext)
  • Performance : E3C2

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Ablomé, architecte associé
  • Maret et Associés, BE Economiste
  • ACE, BE Fluide et Cuisine
  • Ates, BE Structure
  • A2i Infra, VRD et paysage
  • Acoustique & Conseil, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Concours primé 2021
  • Mission : Base + EXE + OPC
  • Montant : 4 321 770 € HT

La Ville de Tours souhaite construire un nouvel équipement scolaire, comportant :

  • une école maternelle de 5 classes et une salle de motricité, 2 salles de repos, les espaces des personnels
  • des locaux communs maternelle/élémentaire dont le périscolaire, l’unité de restauration, la BCD, l’espace RASED et les espaces servants.
  • et parallèlement, l’amélioration du gymnase et la conservation de la chaufferie biomasse en sous sol de l’école existante alimentant écoles et gymnase.

    Le projet crée un bâtiment simple en volume, sobre en matériaux, et efficient d’un point de vue organisationnel et de plein pied, mieux adapté à la tranche d’âge accueillie et facilitant pour les personnels. Bardage bois, éléments de réemploi, toiture végétalisée, offrent des coûts maîtrisés (construction et entretien ultérieur) du fait de leur patine naturelle. Les enfants passant beaucoup de temps à l’école, le projet offre notamment des matières naturelles, saines et « nobles » développant la sensibilité des enfants, des coloris nuancés et neutres afin de ne pas les sur-stimuler, des jeux de lumière et d’ombre, un patio…

26 Logements individuels et semi collectifs : T2, T3 et T4 Saujon

Atlantic Immobilière Aménagement

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • 10 logements individuels : 668 m²
  • 16 logements semi collectifs : 764m²
  • Performance : Certification NF Habitat HQE + RT2012-20%

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • Ates, BE Structure et VRD
  • Odetec, BE Energie et Fluides

Renseignements concours :

  • Primé en 2018
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Budget prévisionnel : 2 117 000 € HT

Ce projet demande une réflexion globale, orienté à la fois sur la maîtrise des coûts tant en terme de construction que d’entretien, mais également sur l’optimisation du confort de vie des usagers. Notre conception offre des espaces extérieurs avec une vue dégagée, tant aux logements individuels (8 T3 et 2 T4) qu’aux logements collectifs (1 T2 et 2 T3), le tout sur un site complexe obligeant une certaine compacité en terme d’implantation. C’est à partir de cette problématique que nous travaillons le jeu des volumes afin d’offrir aux usagers le maximum d’intimité. Les maisons individuelles sont toutes composées à la fois d’un patio, situé à l’avant du logement, au Nord, créant un espace intime et pratique ; puis d’un jardin, au Sud, orné d’arbres à feuilles caduques, permettant une meilleure luminosité en hiver, et un filtre naturel du soleil en été. Les logements semi collectifs sont accolés et tous dotés d’une terrasse orientée sud/sud-ouest, optimisant ainsi la luminosité du logement. L’ensemble de ces astuces cumulées permet d’atteindre l’objectif énergétique fixé par le maître d’ouvrage et ce, avec une bonne maîtrise de l’enveloppe budgétaire.

Caserne de gendarmerie : 3 brigades et 19 logements Melle(79)

Communauté de Communes du Mellois

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface logements : 1750 m²
  • Surface bureaux : 690 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Philippe Cointet, Architecte associé
  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • BaBois, BE Structure bois
  • CEBI, BE Energie et Fluides
  • Hangar 21, BE paysage et vrd
  • Coorpibat, OPC

Renseignements marché :

  • Concours primé 2016
  • Mission : Base + Exe + Opc
  • Montant : 3 775 000 €

Ce projet s’inscrit sur un territoire Mellois indéniablement riche de son histoire et d’une nature préservée, aussi nous prenons grand plaisir à imaginer un aménagement fortement imprégné de l’esprit de ce lieu : la poétique ferroviaire.
Une plateforme ferroviaire prend place à mi coteau, face à la Melle ancienne. Elle est accrochée en déblai/remblai aux courbes de niveaux, à la voie ferrée, devenue voie douce, qui marquent le paysage proche en bandes parallèles.
Le plan de composition et le parti architectural sont la transposition directe des lignes de force décrites précédemment.
Le logement s’organise ainsi en deux trains, orientés Nord sud, arrêtés avec les locaux de brigade. Ces deux bandes bâties organisent un cœur d’ilot protégé, intimisé et offrant des placettes de jeu et de rencontre pour les familles.
La localisation des groupements de logement, par 2, 3 ou 4, qualifie, les espaces extérieurs par un jeu de quinconce. Cela ouvre une vue sur la lisière boisée pour chaque les logements et, au travers les arbres, sur un flan de Melle.
Le rdc, traité en socle minéral à couverture végétalisée, offre le pendant à la falaise. Les logements, proposent en étage des chambres et leur salle de bain. Ces étages/maisons posés sur la « prairie » accolées ou isolées, en ossature bois sont bardés de châtaignier chaulé et couvert en zinc.

14 Logements semi collectifs : T2 et T3 Mauzé sur le Mignon (79)

Habitat Sud Deux Sèvres

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface : 850 m²
  • Performance : RT 2012 - Effinergie +

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • Sodeire, BE Structure et vrd
  • Delta Energie, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Concours primé 2015
  • Mission : Base + Exe + Opc
  • Montant : 1 000 000 €

Le parti pris d’implantation du projet a été de :
– Construire en rapport avec les constructions à venir sur les parcelles du lotissement. Avoir, au maximum, une longueur de bâtiment égale à 2 maisons accolées (tel que dessiné au plan de lotissement),
– S’adapter à une parcelle trapézoïdale en utilisant, pour l’implantation des bâtiments, ses directions,
– Créer des bâtiments compacts, pour minimiser les surfaces de développé de façades, et donc minimiser les déperditions thermiques potentielles,
– Créer deux bâtiments pour offrir un entre deux de qualité,
– Favoriser une orientation de tous les séjours, chambres et balcons/terrasses au sud, afin de bénéficier des apports solaires passifs,
– Créer un espace tampon au Nord grâce aux pièces « techniques ».
Le projet a voulu créer une intimité de lieu par un découpage en redent au sud, favorisant des espaces extérieurs et des ouvertures sur chambres plus confidentiels, puis, lier les deux bâtiments entres eux par un mur de clôture en pierres en alignement de la limite séparative et se référant au mur pierres du cimetière.
La volonté a été de créer deux bâtiment sobres, animés par des effets de boites accueillant les cages d’escalier, locaux vélos et coursives ou balcons.

Maison des Services Communautaires du Pays Mélusin  Lusignan (86)

Communauté de Communes du Pays Mélusin

Descriptif projet :

  • Construction et réhabilitation
  • Surface : 1100 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • Flam Ingénierie, BE Fluide
  • Ates, BE Structure
  • Gantha, BE Acoustique
  • DL infra, BE VRD et paysage

Renseignements marché :

  • Concours primé 2013
  • Montant : 2 003 600 € HT

Le terrain d’emprise du projet se trouve au cœur de Lusignan. Le projet organise un bâtiment en L composé de 3 volumes principaux : le bâtiment existant longeant la rue et deux bâtiments créés en enfilade, positionnés perpendiculairement au premier. Ils sont reliés par des espaces intermédiaires vitrés et filtrés. Le projet prévoit de préserver le gabarit et l’alignement sur rue, construire de manière compacte et restreinte, exploiter tout le volume existant conservé de l’école, conserver un lien direct entre la place et le parc champêtre, offrir vues et ensoleillement à la majorité des locaux, fractionner le bâtiment en différents volumes compacts pour donner à voir une échelle de bâtiment en adéquation avec celle des bâtiments du bourg, implanter l’accueil/hall en position centrale du bâtiment. Sur la rue, une faille vitrée permet la liaison entre le bâtiment existant et le volume créé, composé d’un sous-bassement minéral, en béton de site et surplombé de volume plus léger en encorbellement, habillé d’un bardage métallique patiné de couleur rouille.