Projets pierre

Réhabilitation de bâtiments, pour la création de l’école de l’image et de plateaux de bureaux liés à la production de l’image Angoulême (16)

Magelis Pôle image

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • CCE Associés, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • Gleize Energie, BE Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique
  • Coorpibat, OPC

Renseignements projet :

  • Livré en Juillet 2017
  • Délais étude : 5 mois /Démarrage travaux : Mai 2016
  • Missions : Diag + Base + Exe + Opc
  • Montant : 2 100 000 € HT
  • Surface : 1300 m²
  • Performance : RT 2012

Dans le cadre de l’aménagement du Campus de l’Image dans le quartier St Cybard, Magelis réhabilite cet ensemble immobilier, afin d’accueillir des acteurs de l’image au sein de bureaux performants intégrés dans un espace dynamique et attractif.
L’école du cinéma d’animation et les plateaux dédiés aux sociétés de production s’organisent autour d’un patio central.
Toutes les ouvertures existantes sont conservées et exploitées pour les entrées de lumière, et réouvertes lorsque précédemment condamnées.Rue de Saintes, la façade entière est conservée, les anciennes vitrines sont exploitées pour installer de larges baies vitrées sur les locaux. En clin d’œil aux éléments rapportés que constituaient ces anciennes vitrines, des cadres métalliques avec des lames toute hauteur sont prévus. Ces cadres ont un rôle structurel, permettent de contreventer la façade conservée et servent à protéger les locaux du regard des passants et à protéger les façades et les locaux du soleil. Un travail sur l’inertie de la pierre et du béton permet une forte réduction du recours à la climatisation.
Un système énergétique optimisé et une recherche pour le remploi sur site de matériaux de démolition en font un projet exemplaire d’un point de vue environnemental. Badigeon de chaux, pierre de taille massive et acier corten sont les matériaux principaux.

Modernisation et extension de la salle polyvalente Rivières (16)

Communes de Rivières

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • CCE Associés, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • Gleize Energie, BE Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique

Renseignements projet :

  • Livré en juillet 2017
  • Missions : Diag +Base + Exe + Opc
  • Montant : 700 000 € HT
  • Surface SDO : 440m²

Le projet concerne la rénovation et l’extension de la salle polyvalente de Rivières.
De façon à retrouver une enveloppe efficace, une extension, comme espace tampon, est créée pour la salle festive. Cette extension accueille le nouveau hall d’entrée avec son sas et son bar, une petite salle pouvant s’ouvrir entièrement agrandissant ainsi le hall et l’office. Les dégagements et espaces techniques occupent l’espace de liaison entre le bâtiment existant et le volume créé.
L’ancienne salle est modernisée et son aménagement retravaillé en relation et cohérence avec l’extension créée.
L’extension est prévue en pierre et lames d’acier corten.

Restructuration d’une ancienne friche en pôle socio-culturel  Sauzé Vaussais (79)

Commune de Sauzé Vaussais

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • CCE Associés, BE Economiste et Opc
  • ISB, BE Structure
  • Cebi, BE Fluide


Renseignements projet :

  • Livré en Septembre 2017
  • Missions : Base + Exe + Opc
  • Montant : 2 181 600 € HT
  • Surface médiathèque+ bureaux+ chaufferie collective bois : 786 m²

En coeur de ville, une ancienne friche commerciale composée de bâtiments industriels et de logements, imbriqués et affaiblis structurellement fait l’objet d’un aménagement. Une étude de faisabilité a tramé les différentes étapes pour la restructuration. Une 1ère phase de travaux a consisté à épurer, stabiliser, sécuriser et révéler les bâtiments et éléments de qualité. Les bâtiments retrouvés accueillent un pôle socio culturel : une médiathèque, une salle d’exposition, un auditorium, une boutique relai, des locaux associatifs, des locaux Ram.
A cette occasion, un réseau de chaleur chaudière bois fait partie de l’aménagement.
Le projet intègre les savoir faire locaux : le contre plaqué et le bois massif seront mis en oeuvre. La pierre et l’acier corten viennent compléter la construction. L’ aménagement urbain a été réalisé avec des materiaux poreux et infiltre la totalité des eaux pluviales sur site.

Espace Mémoriel, rénovation d’un bâtiment dans le centre historique Angoulême (16)

Ville d’Angoulême

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Cabinet Pastier, BE Economiste
  • ACE Ingénierie, BE Fluides

Renseignements projet :

  • Livré en 2014
  • Missions : Base + Exe
  • Montant : 260 000 € HT
  • Surface : 200 m²
  • Performance : RT 2012

Ce projet allie respect du bâtiment du 16e siècle et efficacité énergétique. En plus du travail sur les menuiseries, une isolation par l’exterieur sur un existant contemporain a permis une très grande performance. Le travail en parfaite intelligence avec les bâtiments de France a abouti à la mise en oeuvre d’un bardage acier corten, contrastant avec la pierre de taille, solide et très bien accepté par les riverains.
Une juste proportion a été recherchée pour la dimension de baie entre apport de lumière naturelle pour le confort de travail et déperdition énérgétique. La surchauffe est traitée par la mise en place de protections solaires et une ventilation intelligente. (freecooling, sonde co2,...). Le projet a été étudié et réalisé en un temps record de 8 mois.

Réhabilitation de l’ancienne caserne des pompiers en maison de Coeur de Poitou Sauze Vaussais

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes mandataires
  • CCE, BE Economiste
  • C2J, BE Fluide
  • ISB, BE Structure

Renseignements projet :

  • Livré en Juillet 2017
  • Missions : Diag + Base+ Exe + OPC
  • Montant : 400 000 € HT
  • Surface : 400 m²

Le bâtiment fait partie d’un ensemble datant de 1950 : il s’agit de la salle socio culturelle formée d’un corps central et deux ailes latérales, dont l’ancienne caserne des pompiers.
Le volume initial de la reconstruction (Gallot architecte), est retrouvé, sa façade Sud/Est révélée, libérée de la caserne. L’angle Sud retrouve également son origine : la maçonnerie enduite, réalisée en 1970, est remplacée par du vitrage, inondant de lumière les nouveaux locaux.
L’intérieur du volume est remanié de façon à rendre accessible tous les niveaux.
Les menuiseries créées sur l’angle sud/ouest sont en acier laqué. Elles sont accompagnées d’un brise soleil en lames d’inox, dont le dessin fait référence aux pavés de verre d’origine déposés dans les années 90. La serrurerie acier d’origine conservée a été mise aux normes.

Rénovation de la Mairie Chef Boutonne (79)

Mairie de Chef Boutonne

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes mandataires
  • Pastier and Co, BE Economiste
  • CEBI, BE Fluide
  • ISB, BE Structure
  • BABOIS, BE Structure Bois

Renseignements projet :

  • Livré en Décembre 2017
  • Mission : Diag+Base+OPC+Exe
  • Montant : 973 200 € HT
  • Surface : 650 m²

Le bâtiment originel est une construction datant de 1870. Il est devenu la Mairie de Chef-Boutonne (79) en 1902. Du fait de l’architecture forte, l’institution publique est fortement représentée mais quelque peu désuète. Le bâtiment est dans état général Le projet consiste en la rénovation intégrale de l’édifice, avec :
- la mise en valeur des éléments à caractère patrimonial (bien que hors zone de protection) et notamment la réfection à l’identique de l’escalier bois principal de forme semi circulaire et le ravalement des façades avec la reconstitution de ses modénatures moulurées
- le renforcement des planchers bois existants et la reprise des dégradations structurelles existantes
- la redéfinition de son aménagement intérieur en vu de répondre aux attentes d’usage
- le traitement thermique du bâtiment répondant aux exigences de performance énergétique des appel à projet état et région.passable.

Construction d’une école maternelle "troglodyte" de 3 classes Agonac

Commune d’Agonac (24)

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Cabinet Pastier, BE Economiste
  • ID Bâtiment, BE Structure
  • Odetec, BE Fluides
  • A+R, Paysagiste

Renseignements projet :

  • Concours Lauréat
  • Phase : ACT
  • Mission : Base + Exe + Opc
  • Montant : 962 560 € HT
  • Surface : 452 m²
  • Aménagement extérieur : 994 m²
  • Performance : Conception bioclimatique - Projet BIM

Le bourg originel d’Agonac, un castrum sur son éperon, surplombe la vallée de la Beauronne. L’école est construite de manière linéaire, en soutènement de l’actuelle place du 11 novembre. Le projet vient renforcer la lisibilité du paysage et cherche à dialoguer avec le contexte bâti environnant. La façade en pierre de taille massive est couronnée par la rambarde de pierre existante. Elle comporte deux grands percements correspondant aux préaux éclairant et protégeant les classes et salles d’activités. L’entrée dans l’école se fait par les préaux après avoir passé le portail coté rue du marché et avoir longé la façade à l’abri du auvent. Chaque préau intègre un petit volume offrant un espace de rangement et donnant sur de larges sas vitrés. Ils sont animés par la présence d’un arbre, protégé par un filet coloré. Les classes et salles d’activité sont largement éclairées de manière douce et indirecte : puits de jour, large baie sur le préau et vues à différentes hauteurs aménagées par un « vide » de pierre de taille créant des niches intérieures. L’ensemble de ces dispositions offrent des espaces variés permettant différents aménagements qualitatifs d’apprentissage.

Extension et rénovation d’une maison d’habitation Nanclars (16)

Particulier

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes

Renseignements projet :

  • Phase : Août 2018
  • Montant : 167 000 € HT
  • Surface : 70 m² (extension)
    + 75 m² (rénovation)

Le projet concerne la transformation d’une grange en habitation et l’extension de cette nouvelle habitation.
Les ouvertures conservées de la grange permettent l’entrée de l’habitation et l’entrée de lumière naturelle. Au sud ouest, l’angle en pierres, en mauvais état, est descendu. Un châssis vitré toute hauteur et un bardage contre ossature bois restructurent l’angle.
L’extension, de surface similaire à la grange, s’implante contre la façade nord ouest de la grange. Un volume simple en zinc est créé sur lequel vient s’appuyer un auvent en bois. La façade sud ouest est largement vitrée et protégée des surchauffes d’été par des ganivelles de bois.

Création de pôles petites enfances Sauzé Vaussais et Chef Boutonne, (79)

Coeur de Poitou

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Cabinet MARET, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • CEBI, BE Fluides

Renseignements projet :

  • Missions : Démarrage Février 2018
  • Phase : PRO
  • Montant : 700 000 € HT
  • Surface Chef Boutonne : 269 m²
  • Surface Sauzé Vaussais : 242 m²
  • Performance : RT 2012

Sur chaque site une même structure :
un Relai Assistante Maternelle/Accueil Enfant Parent et une Halte Garderie comprenant :
- Sas local poussette, Hall entrée/Accueil
- Bureau, Vestiaire
- Salle activités (salle motricité intégrée)
- Salle salle / Réfectoire
- Sanitaires enfants,
- Salle du personnel / kitchenette/ Sanitaires adultes
- Dortoirs
- Buanderie, local ménage

Pour chaque structure, les locaux de type salle du personnel, salle de réunion, sanitaires, locaux de ménage peuvent être mutualisés et associés aux équipements voisins (médiathèque, Admr, locaux associatifs...)

Construction d’une caserne de gendarmerie (2 brigades,22 logts) St Pierre d’Oléron(17)

Communauté de Communes de l’Ile d’Oleron / Semdas La Rochelle

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • ATES, BE Structure
  • ODETEC, BE Energie et Fluides

Renseignements projet :

  • Concours LAUREAT
  • Phase : APD
  • Mission : Base + Exe + BIM - Niveau Bepos
  • Montant : 4 880 000 € HT
  • Surface Logts : 2030 m² -bureaux : 380
  • Locaux techniques : 140 m²

Afin de créer un ensemble en harmonie avec les bâtiments avoisinants, le vocabulaire architectural utilisé adopte un langage moderne, épuré, tout en se référant à celui de l’architecture Oléronnaise (volumes élémentaires, baies verticales, enduits blancs, bâtiments à hauteurs variables ...).
Les bâtiments professionnels et logements sont traités de manière différenciée avec des écritures permettant un marquage fort de leurs fonctions respectives, robuste et linéaire pour la brigade, àl’image des forts Vauban et plus sensible, découpé et individualisé pour les logements.
L’ensemble « bureau » forme un U protecteur, légèrement ouvert au nord pour en permettre aisément l’accès de service. Les garages séparent la cour de service des logements en leur tournant le dos. Cette disposition bloque toutes vues entre la rue, ou les logements, et la cour de service.
La desserte principale Nord /Sud est calée entre les logements et permet une distribution optimisée des logements et de la caserne.
Les logements reprennent les deux orientations dictées par les constructions environnantes et les limites de parcelles avec une recherche de continuité bâti et d’alignement. Ils sont groupés par trois et forment ainsi un ensemble bâti de logements en bande, aux proportions semblables à celles environnantes.
A l’idée du village rue, les façades gouttereau des constructions tiennent la voie de desserte Nord Sud.

Construction d’une caserne de gendarmerie (3 brigades,19 logts) Melle(79)

Communauté de Communes du Mellois

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Philippe Cointet, Architecte associé
  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • ISB, BE Structure
  • BaBois, BE Structure bois
  • CEBI, BE Energie et Fluides
  • Hangar 21, BE paysage et vrd
  • Coorpibat, OPC

Renseignements projet :

  • Phase : Concours 2016 Classé second
  • Mission : Base + Exe + Opc
  • Montant : 3 780 000 € HT
  • Surface logements : 1758 m²
  • Surface bureaux : 470 m²

Ce projet s’inscrit sur un territoire Mellois indéniablement riche de son histoire et d’une nature préservée, aussi nous prenons grand plaisir à imaginer un aménagement fortement imprégné de l’esprit de ce lieu : la poétique ferroviaire.
Une plateforme ferroviaire prend place à mi coteau, face à la Melle ancienne. Elle est accrochée en déblai/remblai aux courbes de niveaux, à la voie ferrée, devenue voie douce, qui marquent le paysage proche en bandes parallèles.
Le plan de composition et le parti architectural sont la transposition directe des lignes de force décrites précédemment.
Le logement s’organise ainsi en deux trains, orientés Nord sud, arrêtés avec les locaux de brigade. Ces deux bandes bâties organisent un cœur d’ilot protégé, intimisé et offrant des placettes de jeu et de rencontre pour les familles.
La localisation des groupements de logement, par 2, 3 ou 4, qualifie, les espaces extérieurs par un jeu de quinconce. Cela ouvre une vue sur la lisière boisée pour chaque les logements et, au travers les arbres, sur un flan de Melle.
Le rdc, traité en socle minéral à couverture végétalisée, offre le pendant à la falaise. Les logements, proposent en étage des chambres et leur salle de bain. Ces étages/maisons posés sur la « prairie » accolées ou isolées, en ossature bois sont bardés de châtaignier chaulé et couvert en zinc.

Construction d’une Maison de santé pluridisciplinaire Vars (16)

Commune de Vars
Territoire Charentes AMO

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Cabinet Pastier, BE Economiste
  • SECBA, BE Structure
  • C2J, BE Fluides

Renseignements projet :

  • Concours primé 2015
  • Performance : RT 2012
  • Mission : Base + Exe + Opc
  • Montant : 610 000 € HT
  • Surface : 430 m²
  • Aménagement extérieur : 2100 m²

Le terrain présente, dans sa diagonale, une pente vers le sud avec un dénivelé approchant les 3,20m.
Pour répondre au souhait de doublement de la surface, le projet exploite cette déclivité pour offrir un rez de chaussée haut et un rez de chaussée bas, dans le but de créer un bâtiment compact et d’éviter la création d’un ascenseur (cout de création / cout d’entretien).
Il faut créer un pôle de santé en lien avec les fonctions préexistantes (dentiste et kinésithérapeute). Le cabinet dentaire est positionné en entrée de site. Nous avons cherché à marquer l’entrée par une réponse à l’architecture de voiles de ce dernier.
Deux volumes fonctionnels, organisés en L, s’accolent au mur marquant l’entrée du Pôle de santé.
Ce mur rappelle et prolonge un des voiles pour signaler l’entrée unique du pôle.
Les façades sont composées de manière distincte, un mur en pierre pour le volume « paramédical » et un bardage de bois avec un jeu de lames pour le volume « médical ». Elles sont animées par des variations en résille bois au droit des baies de chacun des deux volumes.
L’ensemble offre ainsi une séquence de façades simples et sensibles, au gabarit respectueux des existants riverains et du paysage.

Construction de 14 logements semi collectifs Mauzé sur le Mignon (79)

Habitat Sud Deux Sèvres

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • CCE Associés, BE Economiste
  • Sodeire, BE Structure et vrd
  • Delta Energie, BE Energie et Fluides

Renseignements projet :

  • Phase : Concours 2015 Classé second
  • Mission : Base + Exe + Opc
  • Montant : 1 000 000 € HT
  • Surface SHAB Logements : 850 m²
  • Performance : RT 2012 - Effinergie +

Le parti pris d’implantation du projet a été de :
– Construire en rapport avec les constructions à venir sur les parcelles du lotissement. Avoir, au maximum, une longueur de bâtiment égale à 2 maisons accolées (tel que dessiné au plan de lotissement),
– S’adapter à une parcelle trapézoïdale en utilisant, pour l’implantation des bâtiments, ses directions,
– Créer des bâtiments compacts, pour minimiser les surfaces de développé de façades, et donc minimiser les déperditions thermiques potentielles,
– Créer deux bâtiments pour offrir un entre deux de qualité,
– Favoriser une orientation de tous les séjours, chambres et balcons/terrasses au sud, afin de bénéficier des apports solaires passifs,
– Créer un espace tampon au Nord grâce aux pièces « techniques ».
Le projet a voulu créer une intimité de lieu par un découpage en redent au sud, favorisant des espaces extérieurs et des ouvertures sur chambres plus confidentiels, puis, lier les deux bâtiments entres eux par un mur de clôture en pierres en alignement de la limite séparative et se référant au mur pierres du cimetière.
La volonté a été de créer deux bâtiment sobres, animés par des effets de boites accueillant les cages d’escalier, locaux vélos et coursives ou balcons.

Réhabilitation de la mairie et de la salle des fêtes Aunac (16)

Commune de Aunac

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes mandataires
  • Claude Bruneteau, BE Economiste
  • C2J, BE Fluide
  • DL Structures, BE Structure
  • Arcabois, BE Structure Bois

Renseignements projet :

  • Mission : Diag. + Base
  • Phase : Livré en 2014
  • Montant : 300 000 € HT
  • Surface : 490 m²

Le projet consiste en la réhabilitation de la mairie et de la salle des fêtes avec amélioration de l’aspect thermique, mise en conformité aux règles d’accessibilité et surtout de sécurité et prévoit donc :
- le renforcement du plancher de la mairie (sécurité)
- la création d’une rampe permettant l’accès direct à la salle des fêtes et un accès à l’ascenseur ou l’escalier à la Mairie (accessibilité)
- la création de sas à l’entrée des deux bâtiments (thermique/acoustique/accessibilité)
- la création d’un ascenseur pour accès à la Mairie (accessibilité)
- la création de 3 WC accessibles au niveau de : la place publique, la salle des fêtes et la mairie (accessibilité)
- le réaménagement de la cuisine de la salle des fêtes (sécurité)
- la création d’une terrasse accessible de la salle des mariages et du bureau du maire (sécurité)

Réhabilitation et extension de l’école élémentaire Edouard Pascaud Chasseneuil sur Bonnieure (16)

Commune de Chasseneuil sur Bonnieure

Équipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes
  • Frédérique Bua, Architecte
  • Laurent Morelet, BE Economiste
  • TDL, BE Fluide
  • ET2C, BE Structure
  • AXE Ingenierie, BE Cuisine

Renseignements projet :

  • Phase : Concours primé en 2014
  • Montant de travaux : 2 191 000.00 € ht

Le projet a cherché à s’appuyer sur les lignes directrices guidées par le bâtiment existant, au vocabulaire moderne et corbuséen. Les différentes entités (enseignement général et spécialisé, centre de ressources, vie scolaire, restauration, technique..) sont réparties le long de bandes parallèles, -renouant également avec la topographie du site-, s’évasant pour retrouver l’alignement à la rue et l’entrée. Cette organisation, tout en recréant une cour plus intime et des espaces extérieurs qualifiés, permet de ménager des traversées visuelles vers la campagne. Le préau, depuis l’entrée jusqu’au coeur de l’équipement, distribue chaque entité, clairement identifiée. Les bâtiments sont ouverts au sud, comme le bâtiment existant, qui avait déjà cette pertinence, prenant largement luminosité et apport solaires. Une alternance de filtres bois (plus ou moins espacés et abritant du soleil les baies vitrées) et d’enduits clairs rythme les façades.

Construction & réhabilitation de la Maison des Services Communautaires du Pays Mélusin  Lusignan (86)

Communauté de Communes du Pays Mélusin

Equipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes mandataires
  • CCE Associés, BE Economiste
  • Flam Ingénierie, BE Fluide
  • Ates, BE Structure
  • Gantha, BE Acoustique
  • DL infra, BE VRD et paysage

Renseignement projet :

  • Phase : Concours primé en 2013
  • Montant : 2 003 600 € HT
  • Surface : 1100m²

Le terrain d’emprise du projet se trouve au cœur de Lusignan. Le projet organise un bâtiment en L composé de 3 volumes principaux : le bâtiment existant longeant la rue et deux bâtiments créés en enfilade, positionnés perpendiculairement au premier. Ils sont reliés par des espaces intermédiaires vitrés et filtrés. Le projet prévoit de préserver le gabarit et l’alignement sur rue, construire de manière compacte et restreinte, exploiter tout le volume existant conservé de l’école, conserver un lien direct entre la place et le parc champêtre, offrir vues et ensoleillement à la majorité des locaux, fractionner le bâtiment en différents volumes compacts pour donner à voir une échelle de bâtiment en adéquation avec celle des bâtiments du bourg, implanter l’accueil/hall en position centrale du bâtiment. Sur la rue, une faille vitrée permet la liaison entre le bâtiment existant et le volume créé, composé d’un sous-bassement minéral, en béton de site et surplombé de volume plus léger en encorbellement, habillé d’un bardage métallique patiné de couleur rouille.

Aménagement et Extension de la Mairie Linazay (86)

Commune de Linazay

Equipe Maitrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes - Economiste

Renseignements projet :

  • Mission : diag + base
  • Phase : Livraison Mars 2012
  • Montant : 195 000 € HT
  • Surface : 130 m²
  • Performance : Démarche bioclimatique

La proposition de fonctionnement se base sur une organisation simple et rationnelle, respectant les principes structurels de l’existant et répondant aux différents usages de la mairie. Le projet s’inscrit dans une démarche bioclimatique et sur des principes d’écoconstruction avec une réelle réflexion sur les possibilités d’optimisation de l’orientation des espaces, de principe constructif et d’isolation, sur une gestion maîtrisée du confort d’utilisation et une qualité de l’air intérieur, tant hygrométrique qu’olfactive, sur la gestion de l’éclairage naturel, l’étanchéité à l’air, la performance énergétique, la sur-ventilation nocturne pour le confort d’été.

Réhabilitation du Prieuré des hommes en gite d’étape Tusson (16)

Commune de Tusson

Equipe de Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes,
  • Compétences complémentaires :
    - Economie du projet
    - Plan et dimensionnement Structure
    - Plan et dimensionnement Fluides

Renseignements projet :

  • Phase : Livraison 2011
  • Montant : 730 000 € HT

Sur le site historique du prieuré de Tusson, le projet touristique comprend : un gite d’étape, un gite rural, une annexe du musée et une salle d’activité de 200 places avec ses equipements accessoires (sanitaires, facilités traiteur,...).
Le projet, soutenu par la fondation du patrimoine, a été conçu dans l’idée d’écoconstruction et de moindre cout de fonctionnement tout en ayant une exigence patrimoniale forte. La conception oriente le choix des entreprises vers le local par l’exigence de mises en oeuvres traditionnelles.

Aménagement de la Mairie et de la Salle des fêtes La Chèvrerie (16)

Commune de la Chèvrerie

Équipe Maîtrise d’Œuvre :

  • Atelier du trait, Architectes - Economiste

Renseignements projet :

  • Mission : diag + base
  • Phase : Livraison Sept 2010
  • Montant : 165 000 € HT
  • Surface :
  • Performance : Sur Isolation et protection solaire

Le projet a organisé la séparation d’une mairie trop exigüe et d’une salle des fêtes mal isolée.
Il emploie pour la mairie des matériaux chaleureux : le bois en plancher et en façade intérieure, l’enduit chaux chanvre, des dalles de fibres naturelles en faux plafond.
Pour la salle des fêtes, la surchauffe d’été est gérée par des persiennes bois extérieures, une surventilation nocturne et une isolation renforcée par l’extérieur, doublée d’un bardage bois.
Enfin, l’unité de bâtiments est recréé par l’emploi décliné du châtaigner (essence locale) : doublage en bardage pose hérisson ou hérisson ajouré, porte en lames jointes brise soleil orientables, portail en lames pose hérisson...

Atelier d’architecture et Logement locatif Couhé (86)

Équipe Maîtrise d’Œuvre :

  • Atelier du trait, Architectes - Économiste

Renseignements projet :

  • Mission : Diag + base + opc
  • Phase : Livraison Janvier 2010
  • Montant : 130 000 € HT
  • Surface : 180 m²
  • Performance : Coût et délais

LE projet a consisté en l’aménagement de bureaux d’architectes et d’un logement locatif dans les locaux enclavés d’une ancienne boulangerie. Les deux premiers niveaux sont consacrés aux bureaux tandis que le niveau supérieur et comble accueille le logement.
Le projet a consisté à éclairer de manière naturelle les deux ailes du bâtiment inscrit dans une parcelle en L mitoyenne. Une ouverture dans la toiture, associée à l’installation d’une verrière, a permis l’éclairage souhaité aux trois niveaux. La cage d’escalier menant au logement est cloisonnée par des panneaux translucides permettant le passage de la lumière naturelle.

Construction d’une maison d’habitation en écoconstruction Barro (16)

Maîtrise d’ouvrage privée

Équipe Maîtrise d’Œuvre :

  • Atelier du trait, Architectes - Economiste

Renseignements projet :

  • Mission : Base
  • Phase : Livraison Nov 2009
  • Montant : 140 000 € HT
  • Surface : 140 m²
  • Performance : Ecoconstruction

Cette construction reprend le volume d’une longère charentaise avec, à l’arrière, un volume bois élancé, sur pilotis, vers le coteau surplombant la vallée de la Charente. Les chambres sont placées dans un volume maçonné en brique monomur. Un auvent/galerie d’accès est placé au sud pour former un tampon thermique de protection. La toiture terrasse du séjour est en membrane 100% caoutchouc. L’isolation est en ouate de cellulose. Le chauffage se fait par plancher chauffant avec une pompe à chaleur.

Réhabilitation de bâtiments en Bibliothèque intercommunale Tusson (16)

Communauté de communes du Pays d’Aigre

Equipe Maîtrise d’Oeuvre :

  • Atelier du trait, Architectes

Renseignements projet :

  • Phase : Livraison Mai 2008
  • Montant estimatif : 315 400.00 € HT
  • Surface : 440 m²

Le projet de la bibliothèque intercommunale a été élaboré par Michel Drouneau, architecte, décédé en 2005.
Le dossier nous a été transmis après un appel d’offre infructueux. Nous avons repris les études, avec des simplifications techniques, avant de reconsulter.
Prix : Les rubans du Patrimoine 2009, décerné par la Fondation du patrimoine