Projets béton

Îlot technologique et administratif : bureaux partagés  Bd Besson Bey, à Angoulême (16)

Moa Privée

Descriptif projet :

  • Réhabilitation + construction
  • Surface : 600 m²

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • BME, BE Economiste
  • Abciis, BE Structure
  • Efficio, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe
  • Phase : Livré en 2022
  • Budget : 993 895 € HT

Installés à Angoulême, en zone protégée, au bord de la Charente, les locaux, à destination d’une entreprise dans le développement de logiciel destiné au entreprises du bâtiment, se veulent particulièrement chaleureux par le choix de matériaux naturels et un apport de lumière généreux. Le projet porte sur la construction d’un bâtiment en shed sur un existant, référence aux bâtiments de port L’Houmeau. L’ensemble se compose d’espaces de bureaux, sanitaires, salle de formation, espaces relaxation, espace repas. Une loggia ouverte sur les arbres et le fleuve est créée au sein de la structure permettant d’ignorer la circulation. La construction réemploi une partie de façade en pierre de taille du bâtiment voisin. La façade principale est ordonnée selon les trois travées/portiques structurels. Elle se compose au second plan d’un bardage bois brûlé, et au premier plan de lames d’acier patiné et de bois.

Caserne de gendarmerie : 1 brigade et 22 logements St Pierre d’Oléron(17)

CdC de l’Ile d’Oleron / Semdas La Rochelle

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • Logements : 2030 m²
  • Bureaux : 380 m²
  • Locaux techniques : 140 m²
  • Performance : niveau BEPOS

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • Ates, BE Structure
  • Odetec, BE Energie et Fluides

Renseignements marché :

  • Concours LAUREAT
  • Phase : DET
  • Mission : Base + Exe + BIM
  • Montant : 5 628 673 € HT

Afin de créer un ensemble en harmonie avec les bâtiments avoisinants, le vocabulaire architectural utilisé adopte un langage moderne, épuré, tout en se référant à celui de l’architecture Oléronnaise (volumes élémentaires, baies verticales, enduits blancs, bâtiments à hauteurs variables ...).
Les bâtiments professionnels et logements sont traités de manière différenciée avec des écritures permettant un marquage fort de leurs fonctions respectives, robuste et linéaire pour la brigade, à l’image des forts Vauban et plus sensible, découpé et individualisé pour les logements.
L’ensemble « bureau » forme un U protecteur, légèrement ouvert au nord pour en permettre aisément l’accès de service. Les garages séparent la cour de service des logements en leur tournant le dos. Cette disposition bloque toutes vues entre la rue, ou les logements, et la cour de service.
La desserte principale Nord /Sud est calée entre les logements et permet une distribution optimisée des logements et de la caserne.
Les logements reprennent les deux orientations dictées par les constructions environnantes et les limites de parcelles avec une recherche de continuité bâti et d’alignement. Ils sont groupés par trois et forment ainsi un ensemble bâti de logements en bande, aux proportions semblables à celles environnantes.
A l’idée du village rue, les façades gouttereau des constructions tiennent la voie de desserte Nord Sud.

Centre routier départemental Brossac (16)

Département de la Charente

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface bâtiment : 583 m²
  • Surface couverte non close : 203 m²
  • Surface extérieure : 532 m²

Équipe maîtrise d’œuvre :

  • Pastier & Co, économiste
  • Odetec, BET fluides/thermiques
  • Abciis, BET structure
  • A2i Infra, BET VRD
  • Coorpibat, OPC

Renseignements marché :

  • DET
  • Mission : Base + EXE + OPC
  • Budget : 1 306 244 € HT

L’ambition du projet s’inscrit dans un contexte de réorganisation territoriale, poussant la collectivité à construire un nouveau centre routier départemental. Ce dernier accueillera les pôles administratifs, les vestiaires, des ateliers techniques et des garages, puis des aménagements extérieurs, avec notamment la cour logistique, les accès, véhicules, livraisons…. Sur le plan architectural, le projet cherche à souligner l’histoire du lieu et joue avec la référence ferroviaire, tout en minimisant l’impact visuel dans le grand paysage. Dans cette réflexion, la couverture reprend les lignes arrières du paysage, la lisière des collines... La couverture revêt une importance particulière dans la lecture du bâtiment, elle est considérée comme une façade à part entière et soignée en tant que telle. La recherche de simplicité et d’unicité dans le volume bâti, permet de limiter la dispersion des formes et l’effet de mitage en proposant un impact visuel estompé. Les bâtiments d’activités locaux ancestraux (agricoles ou anciennes industries (tuilerie,)...) utilisent le bois tant en structure que pour le bardage. Le projet reprend ce principe, le plus conforme au territoire et qui dans une recherche d’excellence, pousse au développement de la filière bois et à l’écoconstruction.

Ilot Denfert-Rochereau : centre socio culturel Niort (79)

Ville de Niort

Descriptif projet :

  • Réhabilitation architecturale
  • Requalification urbaine
  • Aménagement paysager
  • Surface : 1613 m²

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • A+R Paysagistes, BE paysagiste
  • Maret et Associés, BE économie
  • Odetec, BE fluides thermiques
  • Ates, BE structure
  • A2i Infra, BE VRD

Renseignements marché :

  • Concours LAUREAT
  • Phase : APD
  • Mission : Diag + Base + Exe 1 + BIM
  • Budget : 3 771 389 € HT

Le programme de requalification et de réaménagement de l’îlot Denfert-Rochereau porte sur les places Denfert-Rochereau et Strasbourg, ainsi que sur la cour intérieure utilisée par le centre socioculturel Grand Nord et le restaurant Le Bocal Gourmand.
Ce projet se découpe en deux grands axes : l’un urbain et paysager, l’autre architectural.
L’aménagement de l’équipement se fonde sur les qualités des espaces existants, sur l’esprit du lieu, débarrassé de ses inconvénients. Les bâtiments remarquables coté Strasbourg, sont mis en valeur dans le plus grand respect de leur qualité patrimoniale et fonctionnelle. Dans cette idée, le bâtiment scolaire en R+1, des années 60, peu sympathique et fonctionnellement inadapté, retrouve sa première fonction de préau au Rdc et s’ouvre sur la place, appelant vers le square et portant un étage entièrement rénové et résolument contemporain. Dans un souci de conservation des existants, les anciennes classes en rdc sont mises en valeur et accueillent la salle polyvalente.

26 Logements individuels et semi collectifs : T2, T3 et T4 Saujon

Atlantic Immobilière Aménagement

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • 10 logements individuels : 668 m²
  • 16 logements semi collectifs : 764m²
  • Performance : Certification NF Habitat HQE + RT2012-20%

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Philippe Pastier, BE Economiste
  • Ates, BE Structure et VRD
  • Odetec, BE Energie et Fluides

Renseignements concours :

  • Primé en 2018
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Budget prévisionnel : 2 117 000 € HT

Ce projet demande une réflexion globale, orienté à la fois sur la maîtrise des coûts tant en terme de construction que d’entretien, mais également sur l’optimisation du confort de vie des usagers. Notre conception offre des espaces extérieurs avec une vue dégagée, tant aux logements individuels (8 T3 et 2 T4) qu’aux logements collectifs (1 T2 et 2 T3), le tout sur un site complexe obligeant une certaine compacité en terme d’implantation. C’est à partir de cette problématique que nous travaillons le jeu des volumes afin d’offrir aux usagers le maximum d’intimité. Les maisons individuelles sont toutes composées à la fois d’un patio, situé à l’avant du logement, au Nord, créant un espace intime et pratique ; puis d’un jardin, au Sud, orné d’arbres à feuilles caduques, permettant une meilleure luminosité en hiver, et un filtre naturel du soleil en été. Les logements semi collectifs sont accolés et tous dotés d’une terrasse orientée sud/sud-ouest, optimisant ainsi la luminosité du logement. L’ensemble de ces astuces cumulées permet d’atteindre l’objectif énergétique fixé par le maître d’ouvrage et ce, avec une bonne maîtrise de l’enveloppe budgétaire.

Salle des fêtes et de spectacles Saint Brice (16)

SIVU Val de Soloire

Descriptif projet :

  • Construction
  • Surface intérieure : 900 m²
  • Surface extérieure : 20 000 m²
  • Performances : RT 2012

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • Maret et Associés, BE Economiste
  • Ates, BE Structure
  • EACE, BE Energie et Fluides
  • Signal Développement, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Phase : ACT, projet abandonné par les élus
  • Budget : 1 850 000 € HT

Le projet de salle des fêtes et de spectacles, situé en zone péri-urbaine, soigne particulièrement l’insertion et la performance acoustique. La structure en béton « de site » rappelant le calcaire local et des volumes servants bardés de bois sont issus de cette volonté. Partiellement engravée, la salle se signale par un volume principal clair souligné par une horizontale bois. L’approche énergétique est passive avec une priorité à l’isolation, à l’utilisation de l’inertie des voiles béton et à la maîtrise des apports solaires. La gestion des eaux pluviales se fait sur la parcelle.

12 Logements collectifs sociaux : T2, T3, T4 et T5 Montamisé (86)

SIPEA Poitiers

Descriptif projet :

  • Construction neuve
  • Surface : 845 m²
  • Effinergie + Certification Cerqual

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • Poureau, BE Fluide
  • Dl Structures, BE Structure
  • Arcabois, BE Structure Bois

Renseignements marché :

  • Livré en 2016
  • Mission : Base + Exe + OPC
  • Budget : 1 150 000 € HT

Le projet prévoit la construction 12 logements sociaux collectifs, composés de 4 T2, 4 T3, 3 T4 et 1 T5. La construction se compose de 2 bâtiments en R+2 partiel.
Au sud, des jardins privatifs, avec portillon d’entrée, allée d’accès et terrasse, desservent les plus grands logements. Les plus petits sont desservis dans un entre deux, avec escalier et coursive extérieurs, traité comme une boite en ganivelle plus "naturelle" et tranchant avec les 2 bâtiments. La structure est mixte béton/ossature et charpente bois. L’enveloppe est isolée par l’extérieur. Ce projet est innovant par la mise en oeuvre d’1 voile de contreventement assurant la fonction pare vapeur et d’un isolant laine de bois extérieur assurant le pare pluie et le déphasage thermique. Ce complexe permet la perspirance du matériau offrant ainsi une qualité de l’air, du fait de sa régulation hygrothermique.

Salle festive et ses aménagements paysagers Bonneuil Matours (86)

Commune de Bonneuil Matours

Descriptif projet :

  • Transformation d’un gymnase
  • Particularités : cuisine traiteur, tribune amovible
  • Surface : 328 m²
  • Performance : RT 2012

Équipe maîtrise d’oeuvre :

  • CCE Associés, BE Economiste
  • Ates, BE Structure
  • ACE, BE Energie et Fluides
  • Acoustica, BE Acoustique

Renseignements marché :

  • Mission : Diag + Base + Exe + OPC
  • Livré en Mars 2016
  • Budget : 930 547 € HT

Le projet consiste en la réalisation de 2 opérations parallèles : la transformation d’une salle des fêtes en maison de santé et celle d’un gymnase en salle festive.
Les distributions sont revues, les ouvertures des façades sont recalibrées pour traiter l’équilibre entre lumière naturelle et entrée de chaleur, été comme hiver.
De façon à retrouver une enveloppe efficace, une extension, comme espace tampon, est créée pour la salle festive, au sud.
Les façades sont requalifiées : baies modifiées, bardage bois, parfois ajouré et acier patiné, pour la salle festive, de façon à signaler l’entrée.
La mise en place d’une tribune amovible est mise en place afin de permettre l’organisation occasionnelle de spectacles. Cette tribune a fait l’objet d’une prescription particulière par notre coloriste directement auprès du fabricant afin d’offrir à cette salle un produit personnalisé en adéquation avec l’ambiance créée.
Les abords de la salle ont été optimisé afin de permettre le stationnement d’un plus grand nombre de véhicule. L’aménagement paysager a entièrement été pensé par l’Atelier du trait.